Paris, capitale mondiale de l’art

Publié le : 29/10/2017 01:43:20
Catégories : Art Market

La Ville Lumière s’affirme plus que jamais comme une capitale mondiale de l’art. Tout au long de ce mois d’octobre, amateurs, collectionneurs, institutions, professionnels français et internationaux ont répondu présent à de nombreux événements culturels comme la FIAC, à Art Elysées, Paris Asian Art Fair…

Une programmation hors du commun

Au total, plus de 50 expositions, rétrospectives d'artistes connus, expositions thématiques ont eu lieu pendant ce mois. Une trentaine d’œuvres, de projets architecturaux modernistes et contemporains, volontairement disparate se sont côtoyés dans Les jardins des tuileries rassemblant d’imposants ensembles sculpturaux réalisés par George CondoErik DietmanJim DineFolkert de Jong et Stefan Rinck aux côtés d’œuvres sans doute plus discrètes mais tout autant imposantes, d’artistes tels que Ryan Gander ou Navid NuurLa place Vendôme s’est inscrite comme un site iconique en présentant quatre sculptures monumentales produites par la galerie Crousel de l’Artiste Oscar Tuazon.

Une sélection d’œuvres de la Collection Pop Art du Whitney Museum a été accueilli par le musée Maillot, une exposition monographique de l’Artiste Katinka Bock a eu lieu au musée Eugène Delacroix, l’exposition Être Moderne - le MoMa à Paris a été organisée conjointement par la fondation Louis Vuitton et le Museum of Modern art (MoMa) présentant une sélection de plus de 200 œuvres… Tandis que le Centre Pompidou entretenait la polémique sur l’œuvre d’Atelier Van Lieshout Domestikator, présentée par Carpenters Workshop Gallery.

Un lieu d’échanges international 

Cette effervescence animée par l’Art Contemporain omniprésent dans les rues et contre-allées de la capitale, jusque dans les salles de ventes parisiennes est dû en grande partie à la qualité des propositions présentées par les galeries comme le confirme Jennifer Flay, directrice de la FIAC «Je suis ravie d’avoir accueilli un si grand nombre d’artistes, de collectionneurs, de professionnels et d’institutions publiques et privées venus du monde entier. Les ventes exceptionnelles réalisées à la FIAC montrent la force du marché de l’art à Paris et soulignent un climat de confiance partagée par les collectionneurs et les galeristes.» Cette année, les espaces du Grand Palais ont accueilli 193 galeries issues de 30 pays, Asia Now première "boutique art fair" en Europe dédiée à l’art contemporain asiatique a présenter plus de 10 pays de la Chine au Japon, ART ÉLYSÉES - Art & Design a réunit sous 3 pavillons éphémères près de 100 galeries, présentant un large panorama de l’art moderne, de l’art contemporain et du mobilier design du XXème siècle.

Des ventes record

Les Grandes Maisons de ventes se sont également illustrée avec des ventes record. La vente de la collection des époux Prat par Christie’s a atteint les 40 millions d’euros. Non loin de là, la maison de ventes Sotheby’s a totalisé 21.5 millions € sur trois ventes dont l’ œuvre de René Magritte, Le Toit du monde, de 1926, disputée par cinq enchérisseurs jusqu’à 2.688.750 millions €. Alors que du côte de Drouot, un nouveau record du monde pour l’artiste Gérard SCHLOSSER (né en 1931) : la toile de 1970 intitulée « Il n’y a pas beaucoup de monde aujourd’hui » a atteint 136 500 €. 

Ce rassemblement prestigieux de galeries parmi les plus importantes du monde confirme ce vent de renouveau qui souffle sur la scène artistique française et qui verra en 2018 l’ouverture de nouvelles fondations privées comme la future Fondation-musée Pinault ou celle d’Agnes .b Avec une telle effervescence, une programmation culturelle foisonnante et des espaces historiques sans égal, le monde de l’Art a désormais trouvé sa capitale.

Partager ce contenu